Gregorios III

Greetings for Eid ul-Fitr

4 7 2016
Cette année, l’Eid el-Fitr, nous arrive alors même que l’actualité nous apporte, jour après jour, des nouvelles tragiques et graves. C’est dans ce contexte d’une grande tristesse que nous adressons nos voeux aux musulmans, nos frères par la citoyenneté, par l’histoire et par le destin de cette région où Dieu nous a placés. Nos vœux que nous accompagnons de notre profonde prière pour la sécurité, la réconciliation, l'amour et la paix dans nos pays arabes, tout particulièrement  en Syrie, en Irak, en Palestine et au Liban.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons tous besoin, Chrétiens comme Musulmans, d’une spiritualité qui nous mène de l’exclusion vers l’inclusion, du rejet à l’acceptation de l’autre, de l’exclusion à la compréhension, de la concurrence à la complémentarité, de la haine à la miséricorde, de la miséricorde au coeur de Dieu, parce que Dieu est amour.
Seul ce chemin de spiritualité nous mènera à la reconstruire nos pays menacés de destruction physique et spirituelle, afin que nous puissions ensemble reconstruire nos pays ; reconstruire les âmes et la pierre.
C’est à cela que nous avons appelé dans notre dernière lettre « Message d’un Patriarche chrétien arabe à ses frères les musulmans », en espérant qu’elle soit parvenue à tous les hommes de bonne volonté. Nous terminons nos souhaits en reprenant ce que nous écrivions alors : « La tâche qui nous est confiée dans notre Orient est de défier l'Occident et la communauté internationale avec une unité orientale, une unité chrétienne et musulmane, fondée sur la civilisation de l'amour. »
Bonne fête!
Avec l'amour et la prière
+ Gregorios III
Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient
d’Alexandrie et de Jérusalem